Tourisme aux alentours de l’Hôtel Ambassadeur à Paris

L’Hôtel Ambassadeur est situé en plein coeur de Paris, dans le quartier des artistes, Montmartre. Depuis l’hôtel vous pourrez visiter les principaux lieux d’intérêt de la ville bien à pieds ou bien en transport en commun. Voilà une petite liste des endroits les plus visités !

Le Moulin de la Galette

Une étape idéale pour une escapade parisienne et montmartroise. Laissez-vous séduire par le village le plus célèbre et le plus typique de Paris. Au détour des rues du vieux Paris, vous découvrirez : le Moulin de la Galette, connu autrefois pour son bal populaire…

Le Sacré Coeur

Avant la construction de la basilique du Sacré Coeur, dans un style romano byzantin, la colline était un petit village situé hors des enceintes fortifiées de Paris.

La basilique est la métaphore de la condamnation des péchés des habitants de Paris : péchés qui auraient causé la défaite de l’armée Française face à la Prusse en 1870.

Le Moulin Rouge

Les bals du Moulin Rouge connaissent un vif succès : tout un chacun garde dans un coin de sa mémoire un petit air d’Offenbach scandant les pas des danseuses de French Cancan. Que d’émotions pour les spectateurs qui s’émerveillent face à une armada de jeunes femmes agitant leurs jupons. Parmi elles, rendue célèbre par Henri de Toulouse-Lautrec, La Goulue qui hante encore beaucoup d’esprits ; puis Mistinguett qui fait ses premiers pas sur la scène du Moulin en 1907.

Aujourd’hui, après plus de cent ans d’existence, le célèbre cabaret parisien continue d’attirer les badauds et le Gotha, et à mettre en scène des artistes venus du monde entier qui évoluent dans un décor dont le seul mot d’ordre est la fête

La Place du Tertre

Ce haut lieu touristique est le fief des restaurateurs et des portraitistes courbés sur leurs chevalets et proposant des peintures de qualité à prix modique.

Parc Monceau

En 1769, le Duc de Chartres, futur Duc d’Orléans, fit édifier près du village de Monceau une « folie ». Le dessinateur et auteur de comédies Carmontelle, aidé d’un paysagiste Thomas Blaikie, créèrent un jardin imaginaire avec fausses ruines gothiques, un moulin hollandais, une tente tartare, une pagode, une pyramide égyptienne… Le jardin était un lieu de curiosités en plein air révélant les attraits de la nature et de la civilisation.

Le 22 octobre 1797, c’est dans ce parc que le premier parachutiste de l’histoire, A. Garnerin s’élança depuis une montgolfière.

En 1860, lors du rattachement du village de Monceau à Paris, la moitié du parc fut vendue aux frères Péreire par la ville de Paris afin de construire des hôtels particuliers. La seconde moitié fut réaménagée en parc à l’anglaise par Alphand pour le compte du préfet Haussmann, et fut décrété jardin public. Le long des ses allées tranquilles, le parc a conservé de belles statues, sa pyramide égyptienne – œuvre de Carmontelle –, sa Naumachie…

Le parc possède également de nombreuses infrastructures pour les plus jeunes : balançoires, toboggans, bacs à sable, pistes cyclables… feront la joie des petits et grands.